Miel - apiculture

Jean-Baptiste Guinot

Jardin de la Gare à Sorbier
04-70-34-26-12
jardindelagare@gmail.com


" Depuis deux ans maintenant, j'élève des abeilles. L'apiculture est complémentaire du maraîchage : tout d'abord parce que les abeilles ont une activité pollinisatrice sur la plupart des plantes potagères mais aussi parce que le travail en lui-même est légèrement décalé de celui des légumes (2 pics de travail : le nettoyage des hausses en hiver et la gestion des essaims au mois de mai).
D'autre part, la polyculture m'apporte une sécurité importante en répartissant les risques lors des mauvaises années. Et cela sans parler du défi intellectuel… Voici les grandes lignes de mes techniques d'élevage - il faut tout de même garder à l'esprit que je suis un jeune apiculteur et qu'il est très probable que ma technique évoluera au fil des années et de l'expérience qui va avec...

Récolte
Je fais 3 récoltes par an :
- à la fin de la floraison des colzas (mi mai / fin mai)
- à la fin de l’acacia ("robinier" / fin mai à fin juin)
- fin juillet
Le but est d'obtenir des miels différents et de laisser une grande part du fruit de leur travail aux abeilles puisqu'elles peuvent produire jusqu'au mois d'octobre pour leurs réserves d'hiver.

Surveillance hivernale
Chaque hiver, pour s'assurer que la colonie d'abeilles passe l'hiver, il faut qu'elle ait une réserve de miel suffisante. Ce n'est pas toujours le cas et il faut alors les nourrir pour leur survie. Il existe plusieurs moyens de le faire : miel, sucre, aliments. Pour ma part, considérant que la qualité du nourrissage effectué se répercutera sur le futur miel, je ne nourris exclusivement qu'au miel, celui récolté au mois de juillet.

Traitement des parasites/maladies
Varroa : le varroa est un acarien qui parasite les abeilles et affaiblit les colonies jusqu'à leur destruction. Je n'utilise pas de pesticides, uniquement des traitements à base d'huiles essentielles : du Thymol dilué à l'alcool et un mélange prêt à l'emploi d'huiles essentielles.
Fausse teigne : papillon nocturne qui pond dans les ruches et dont les larves infestent et finissent par détruire la colonie. C'est un parasite opportuniste qui s'attaque surtout aux ruches faibles. Je passe les cadres de cire au congélateur pour éliminer les œufs et larves."



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire